home page of sofiatopia.org search the entire website of sofiatopia.org all books and articles of the EQUIAEON-system* siteplan of the website of sofiatopia.org general bibliography sitemenu of the website of sofiatopia.org


Le Yoga-Sûtra de Patañjali

©  Wim van den Dungen



Completely Revised Edition :


The Yoga-Sūtra of Patañjali

English, French and Dutch Translations with Buddhist Commentary



by Taurus Press, 2016
available in EPUB and POD format.


LE YOGA-SÛTRA
de Patañjali.

Traduit par Wim van den Dungen.
Un grand merci à Pascal van Dieren, Evelyne Philippaerts et Dominique Wiche.

La traduction a été récemment révisé.

(*) marque une claire différence avec la traduction Anglaise


Samâdhi-Pâda (voie de l'union)

définitions générales

1.1. Ici commence un exposé sur le yoga. 1.2. Le yoga est la restriction des fluctuations de (ou dans) la conscience. 1.3. Dans ce cas, le voyant s'établit dans sa forme propre. 1.4. Sinon, il existe conformité entre le voyant et ces fluctuations.

les cinq espèces de fluctuations

1.5. Les fluctuations sont de cinq sortes, ayant les caractéristiques d'affliction ou de non-affliction. 1.6. Les fluctuations sont : la cognition valable, l'opinion erronée, la conceptualisation, le sommeil et la mémoire. 1.7. Une cognition valable est basée sur la perception, l'inférence et le témoignage. 1.8. Une opinion erronée est une connaissance fausse qui n'est pas basée sur l'apparence réelle de son objet. 1.9. La conceptualisation est sans objet et suit uniquement la connaissance des mots. 1.10. Le sommeil est une fluctuation basée sur la notion de la non-occurence d'autres contenus de la conscience. 1.11. La mémoire est la non-déprivation de l'objet vécu.

les instruments du yoga

1.12. La restriction de tout cela vient par la pratique et le détachement. 1.13. La pratique est l'effort d'atteindre la stabilité dans l'état de restriction. 1.14. Ceci devient une assise ferme si cultivée proprement pendant longtemps sans interruption. 1.15.* Le détachement est la connaissance de la maîtrise de celui qui n'a pas soif d'objets physiques et révélés. 1.16. La forme supérieure implique que l'on n'est pas assoiffé des plans de la Nature, ce qui résulte de la vision du Purusa.

les deux types fondamentaux d'union

1.17. L'union-avec-semence émergeant de l'état de restriction est 'cognitive' et s'oriente vers l'objet. Elle est connectée avec la cogitation, la réflection, la joie et le je-suis. 1.18. L'union-sans-semence a un résidu de réacteurs subliminaux et suit l'union déjà mentionnée quand la notion de cessation est pratiquée. 1.19. L'union-avec-semence de ceux qui se sont fondus avec la Nature et ceux qui sont sans corps est causée par la persistance de la notion du devenir. 1.20. L'union-sans-semence est précédée par la foi, l'énergie, l'attention mentale, l'union-avec-semence et prajñâ.

la condition du progrès

1.21 L'union est proche pour celui qui la pratique avec une grande ardeur. 1.22 Parce que cette ardeur peut être menue, moyenne ou intense, il y a une différence dans la proximité de cette union.

une façon spéciale pour atteindre l'union

1.23* Ou l'union est atteinte par l'abandon complet en Îshvara, le Seigneur. 1.24* Îshvara, suprême Purusa, n'est pas touché par les causes de malheur, les actions et leurs effets et le dépôt dans la mémoire profonde. 1.25. En Lui le germe de l'omniscience n'a jamais été surpassé. 1.26* Il est aussi le guru des premiers et Il n'est pas conditionné par le temps. 1.27 Son nom est om. 1.28* Sa récitation mène à la réalisation de sa signification. 1.29. Ainsi un recueillement habituel se fait et les obstacles disparaissent.

les obstacles sur le chemin du samâdhi

1.30. Maladie, langueur, doute, négligence, paresse, dissipation, fausse vision, ne pas atteindre les stades du yoga et instabilité, sont les distractions de la conscience, ce sont les obstacles mentionnés. 1.31.* La douleur, la dépression, des tremblements du corps, une mauvaise inspiration ou expiration sont les symptomes qui vont de pair avec les distractions susmentionnées. 1.32. Pour les écarter, pratiquer le yoga sur un seul principe. 1.33. Montrer gentillesse, compassion, contentement et sérénité -d'une façon joyeuse, triste, méritoire ou déméritoire- fait que la conscience est pacifiée.

les autres façons pour atteindre l'union

1.34. Ou l'union est atteinte par l'inspiration et l'expiration controlée. 1.35.* Ou par l'émergence d'une activité sensorielle aiguë qui stabilise le mental. 1.36 Ou par des activités mentales qui sont sans tristesse et illuminantes. 1.37. Ou par une conscience dirigée vers ceux qui ont vaincu l'attachement. 1.38. Ou quand la conscience repose sur la connaissance qui émerge du rêve et du sommeil. 1.39. Ou par la contemplation comme voulue. 1.40. Sa maîtrise s'étend du plus petit aux plus grand.

le 'unum necessarium' de l'union

1.41.* Et quand tout le flux a disparu, la conscience se compare à un diamant des plus purs ; entre 'celui qui saisit', 'saisir' et 'ce qui est saisi', un état de coïncidence avec le siège de la conscience surgit, par lequel elle reçoit l'onction.

les sous-types d'unions

1.42. Du moment qu'il y a connaissance conceptuelle basée sur des mots, l'état porte le nom 'coïncidence mixte avec cogitation'. Il s'agit là d'une union du type conceptuel. 1.43. Quand la mémoire profonde est purifiée, comme vidée de son essence et uniquement l'objet brille, l'état est sans cogitations. Il s'agit là d'une union du type non-conceptuel. 1.44. De ces formes de coïncidences les deux autres types sont expliqués. Il s'agit du subtil et ultra-subtil, qui utilisent que des objets subtils. 1.45. Et les objets subtils prennent fin dans le non-différencié. 1.46. Ces formes de coïncidences font vraiment partie de la catégorie de l'union-avec-semence.

la presque atteinte de l'union-sans-semence ...

1.47. Quand il y a un rayonnement lucide dans l'ultra-subtil, cet état se nomme 'la clarté de l'être intérieur'. 1.48. Cet état du prajñâ est source de vérité. 1.49. Due à sa finalité particulière, l'ampleur de cette vérité diffère de la compréhension acquise de ce que l'on entend et raisonne. 1.50. Le réacteur subliminal né de ceci, enchaîne tous les autres réacteurs.

comment l'union-sans-semence est réalisée ?

1.51. Quand cet réacteur subliminal est restreint -un résultat de la restriction du contenu total de la conscience- une union-sans-semence en découle.

pour la suite voire la nouvelle édition


                 


SiteMap of Philosophy SiteMap of Ancient Egyptian Sapience SiteMap of Studies in Buddhadharma


 

initiated : 1997 - last update : 19 I 2016 - version n°3 - version finale